Forum de la guilde FoA sur Guild Wars
 
PortailAccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La Naissance d'une Etoile

Aller en bas 
AuteurMessage
Nenya
Domination
Domination
avatar

Féminin
Nombre de messages : 570
Age : 36
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 28/12/2006


Perso Principal: Nenyä Elenwë
XP:
20/20  (20/20)
Profession: Moine Moine

MessageSujet: La Naissance d'une Etoile   Mar 29 Juil - 12:51

Nous étions tous réunis, nous réchauffant autour d’un bon feu que Cram avait préparé avec le plus grand soin. Nous revenions d’une escapade dans l’Outre-Monde, ou nous étions parvenus à dérober quelques objets rares et précieuses boules d’ectoplasme aux nombreux monstres qui pullulent dans cette région bien hostile. Fort heureusement, les héros de cette terre se souciaient encore de ces mondes endiablés.

Nos blessures étaient sans gravité, notre butin plutôt conséquent, et nous dégustions avec un certain plaisir un béhémoth d’obsidienne. C’était un régal pour nos papilles, mais ce ne fut pas une mince affaire de le trainer jusqu’à notre hall, après des heures passées à lutter contre des ennemis peu désireux de nous voir les exterminer... Heureusement, Cram appela ses amis à quatre pattes, qui nous aidèrent dès la sortie du Monde des Esprits.

Après cela, nous nous offrions un repos bien mérité, et nous régalions, blottis les uns contre les autres, les yeux fixant la danse des flammes rougeoyantes. Mes pensées se mirent alors à errer au plus profond de ma mémoire...

Mon enfance fut des plus surprenantes. Nous vivions dans un petit village de pêcheurs, près de Zen Daijun, dans le Lagon d’Haiju. Mon père, Ciyo, était pêcheur, ma mère, Ïelenya, s’occupait des enfants du village, à qui elle enseignait l’art culinaire, sous le regard bienveillant de ma grand-mère, Fanya, qui était déjà très malade. Les années de labeurs avaient usé son cœur, et elle sentait depuis quelque temps qu’elle rejoindrait bientôt le Monde des Divinités. Elle était seulement heureuse d’avoir eu le temps de me rencontrer.

Dès ma naissance, mes parents avaient su que je n’étais pas comme les autres. D’abord, parce que j’étais l’unique enfant qu’ils avaient pu avoir. Après de nombreuses fausses couches et enfants morts nés, j’étais la seule bénédiction que les Cinq Dieux leur avaient accordée.
Mais leur bonheur fut si intense qu’il effaça le souvenir de toutes ces souffrances. J’étais leur étoile, et c’est pour cela qu’ils me nommèrent Nenyä Elenwë, Jeune Fille Etoilée.

Un jour que mon père était en mer, ma mère eut un grand festin à préparer. Elle ne pouvait s’occuper de moi, qui nécessitait pourtant de grands soins, comme tout bébé âgé de seulement un mois. Elle me confia alors pour la journée à ma grand-mère.

En m’entendant pleurer, Fanya me prit dans ses bras, pour me chanter une comptine. Elle tint ma petite main dans la sienne, et c’est là que tout commença...
Elle sentit rapidement une immense onde de choc. Elle resta figée, de surprise, de peur, peut-être un peu des deux, le souffle coupé. Les villageois qui vaquaient alentours accoururent, et se mirent à appeler de l’aide.

Qu’elle ne fut leur surprise quand ils s’aperçurent que non seulement ma grand-mère allait très bien, mais qu’en plus elle n’était plus malade. Son cœur avait repris un rythme normal et régulier, il ne la faisait plus souffrir. Il était parfaitement guéri, son corps était à nouveau vigoureux et son visage avait retrouvé de sa fraicheur !

Mes parents n’avaient pas mis longtemps à découvrir que j’étais à l’origine de cet extraordinaire bouleversement. Et très vite, les gens des villages voisins arrivaient en masse pour me tenir la main, afin de guérir leurs maux. Ciyo et Ïelenya recevaient d’innombrables présents en remerciements, et on parla rapidement de moi jusqu’au Domaine du Ministre Cho.

[size=12]Ma plus tendre enfance se déroula ainsi. Je vivais dans la joie et la bonne humeur, comme tous mes camarades de jeux, ou presque... Je n’étais pas encore consciente que j’étais au centre de beaucoup d’intérêts, et ma mère faisait tout son possible pour que je ne souffre pas de cette renommée.

C’est alors qu’à l’âge de 4 ans, des émissaires vinrent me chercher, pour m’emmener suivre une longue formation au Monastère de Shing Jéa. Mes parents étaient terrifiés à l’idée de me voir partir, mais on leur permis de m’accompagner. On les avait logé dans le monastère, où ma mère travaillait comme cuisinière, et mon père y livrait le fruit de ses pêches. Pendant 10 ans, je suivais les enseignements des plus grands moines de Shing Jéa.

Toutefois, ils s’étaient rapidement aperçu qu’ils avaient peu à m’enseigner en matière de soins et de guérison. C’est pourquoi on me plaça avec un très petit groupe d’élèves. On nous nommait « les élus ». Nous suivions une formation particulière, et secrète. Il nous fallait apprendre à grandir avec notre don, le maîtriser, l’utiliser à bon escient. Ils devaient faire de moi une grande Guérisseuse, maniant l’art de la résurrection. Il était en effet possible de redonner la vie aux êtres vivants... Pas à tous, bien sûr. On ne pouvait faire revenir une personne que le temps avait emporté. Mais ressusciter un être tombé au combat, emporté par un poison, ou une malédiction, cela était une compétence que de rares personnes pouvaient utiliser, les Elus. Pour cela, il fallait apprendre à communiquer directement avec les Dieux, afin de faire appel à leur pouvoir divin.


Cependant, la vie au Monastère était surtout pour moi un jeu, dans lequel je maniais avec un certain plaisir une magie qui faisait l’envie de nombreuses personnes. Ainsi, je ne rendis pas toujours facile la vie aux Moines chargés de mon éducation, qui devaient souvent me rechercher
dans tout le domaine, sachant que je cherchais quelque farce à faire ! Le
lieu que je préférais était les cuisines, où je m’amusais à faire renaître les
animaux abattus lors des chasses. La zizanie ainsi semée me tordait de rire. Et lorsque je me faisais attraper par mes Maîtres, je leur répondais simplement, un peu effrontée, qu’après tout, j’étais née pour redonner la vie, et non contempler la mort.

Ma vie au monastère s’écoulait donc paisiblement, entre les cours théoriques et le maniement de la magie. J’étais devenue une référence en matière de soutien au combat, notamment en guérison, où j’excellais particulièrement. Je savais tout de même, lorsqu’on me le demandais, être une protectrice suffisamment efficace pour que mon équipe gagne un combat.

Mais après mon quatorzième anniversaire, un grand fléau envahit notre belle île de Shing Jéa, jusqu’au Domaine du Ministre Cho. L’heure était grave, le jeu terminé. Je décidai de lutter contre cette abomination. Et bien que l’idée de dire adieu à mes parents m’était très douloureuse, ils m’aidèrent, en me confortant dans mon choix. Ils avaient toujours su que ce jour viendrait, et m’encouragèrent à faire mon devoir.


Ainsi, je suivis Maître Togo dans ce qui se transforma en une extraordinaire aventure sur tout le continent Canthien. Notre quête commença dans la grande cité de Kaineng, où nous retrouvâmes Mhenlo et ses amis Cynn, Dévona, Eve et Aidan.

C’est alors que je décidai d’unir mes forces et d’offrir mon soutien à une guilde que je rencontrai, Falls of Angels, dirigée par Mika, une jeune guerrière. Elle était suivie par de valeureux héros : Morgose, une Nécromante au cœur aussi brulant que sa magie était glaciale, Chevalier des Dieux, un Moine qui avait fait le choix d’utiliser le châtiment à la perfection, et qui partagerait plus tard mon cœur, Aya des Iles Bleues, une ritualiste redoutable, Odin Loke, grand compagnon des morts à qui il aimait redonner la vie, Cram et Apache, des rodeurs de grande réputation et amis, eux, des animaux vivants, Loulou, Mabel et Godrick, trois autres Moines en qui nous pouvions avoir une confiance aveugle, Drecker, un guerrier qui n’avait peur de rien au combat, Ayane et Alexia Greenhawk, deux élémentalistes capables de produire de gigantesques boules de feu autour d’elles, sans en être les victimes.

Notre mission nous menait de ville en ville en ville, jusqu’au-delà des sombres et dangereux bidonvilles. Car c’est auprès des Luxons, peuple de la mer de Jade, et des Kurzicks, peuple de la Forêt d’Echovald, réunis que nous parvinrent à combattre le Grand Mal de notre temps : Shiro Tagashi. Il était revenu après deux siècles, désireux de se venger. Ses attraits maléfiques avaient engendré un abominable fléau que l’on nomma « Affliction ».

Mais cela était une plus grande aventure encore, que je n’avais le temps de me remémorer, car après ce repas délicieux, il était grand temps de retrouver une couche bien chaude et confortable…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vorpale
Principauté
Principauté
avatar

Masculin
Nombre de messages : 76
Age : 48
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: La Naissance d'une Etoile   Mar 29 Juil - 15:36

C'est mignon et plein de candeur... j'adore ! Very Happy

Heu... ça a quel goût un béhémoth d’obsidienne, en passant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odin
Séraphin
Séraphin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 502
Age : 39
Localisation : Aux alentours de Paris
Date d'inscription : 10/04/2006


Perso Principal: Odin Loke
XP:
20/20  (20/20)
Profession: Nécromancien/Nécromancienne Nécromancien/Nécromancienne

MessageSujet: Re: La Naissance d'une Etoile   Mar 29 Juil - 15:44

bravo

_________________
La lumière se propageant plus vite que le son , cetaines personnes paraissent intelligentes jusqu'a ce qu'elles ouvrent la bouche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shashina
Séraphin
Séraphin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 497
Age : 41
Localisation : IDF
Date d'inscription : 31/05/2006


Perso Principal: Tess
XP:
20/20  (20/20)
Profession: Guerrier/Guerrière Guerrier/Guerrière

MessageSujet: cool !   Mar 29 Juil - 17:08

Moi aussi j'ai bien aimé
:-***

Merci nenya
wink

ange

_________________


"L'indifférence est le pire état de l'âme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nenya
Domination
Domination
avatar

Féminin
Nombre de messages : 570
Age : 36
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 28/12/2006


Perso Principal: Nenyä Elenwë
XP:
20/20  (20/20)
Profession: Moine Moine

MessageSujet: Re: La Naissance d'une Etoile   Mar 29 Juil - 22:17

Merci à vous Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Naissance d'une Etoile   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Naissance d'une Etoile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etoile de Bessèges (du 03 au 07 février) : Les partants
» PLATEAU ETOILE DE LA MORT
» Etoile de Bessèges (T5)
» YU-GI-OH! JCC - Pack Etoile (21/02)
» LYON - L'Etoile de Marseille [LedZeppelin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall Of Angels :: Général :: Histoires et récits-
Sauter vers: